TerrEssenCiel : Couleurs du ciel en 2020

22
mai
2020

TerrEssenCiel : Couleurs du ciel en 2020

 

Regard sur les Couleurs du Ciel à ce mi parcours de l'année 2020 !

 

Cette année 2020 est pour le moins puissante et bouleversante et j’ai eu envie, après cette phase de confinement, de faire le point et de partager avec vous mes ressentis… ce ne sont évidemment que quelques grandes lignes, un petit résumé des passages planétaires et de leurs messages… mais il vous permettra je l’espère de mieux comprendre ce qui se joue actuellement.

Pour venir explorer les mouvements de votre ciel intérieur : prenez contact ici !

Je vous écris au moment ou arrive une Nouvelle Lune dans le signe des Gémeaux, signe d’un nouveau mois astral, avec sans doute plus de mouvement, de réouverture et de fluidité, d’envie de rencontre et de réinitier des liens, de retrouver une communication plus facile, même si ce moment nous demande transformation et réorganisation de notre quotidien.

L’année a démarré avec la conjonction Saturne Pluton (Cronos et Hadès), conjonction qui se préparait déjà depuis l’automne et nous indiquait que quelque chose était en préparation dans l’invisible et allait bouleverser nos certitudes et nos vies bien tracées… Il se passerait sûrement un événement puissant, destructeur de toutes nos références, de nos conditionnements, de nos habitudes figées, de tout ce qui structurait nos vies dans le sens du contrôle, de la mainmise sur le vivant…

Nous nous sommes vus propulsés par le souffle d’un impératif de mutation, de décristallisation et d’accueil de la destruction d’une partie de ce à quoi nous étions accrochés, que nous voulions pérenniser, faire durer et contrôler, maintenir à tout prix. Notre pouvoir fut mis à mal et nous avons perdu le contrôle, dans une forme de bouleversement qui nous ébranle…ou qui nous octroie enfin la chance de grandir encore un peu plus.

Nous sommes appelés durant cette année à une vraie renaissance non plus dans notre sentiment de pouvoir sur les choses et ce qui est établi dans nos vies, mais bien plus dans un sens de verticalité et de responsabilité (notre « « réponse-habilité » comme le disent les anglais « responsability », capacité à répondre de nous-même face à ce que la vie nous présente) régénérée depuis le plus profond de nous-même. Encore faut-il accepter le chaos et l’opportunité que cela représente…

Depuis le début de l’arrivée de Saturne en Capricorne depuis janvier 2018 il a fallu peu à peu s’habituer à l’apprentissage d’un temps d’arrêt, d’immobilisation, de retour à soi, d’intériorisation, pour nous éprouver dans ce face à face avec nous-même, avec notre vie et notre réalité, sans faux-fuyant, sans évitement, sans possibilité d’échappement. Et ce afin de voir avec toute la lucidité possible, autant nos besoins de contrôler et de définir notre vie comme le voulions, de nous positionner dans notre force, ou autant notre difficulté à accueillir notre vulnérabilité ainsi que celle parfois à nous engager vraiment dans notre existence et d’en assumer les différents aspects. Ce fut le temps de retrouver une stature verticale dans une structure profonde et intérieure et non pas dans le seul positionnement dans le monde.

Courant mars, il y a eu l’équinoxe, et la nouvelle lune qui l’a suivi avec la nécessité de redémarrer une année dans l’esprit d’une transformation pour trouver en nous ce souffle de vie, et ne plus chercher ce qui nous anime autant au dehors mais plus au-dedans, de nous laisser traverser par ce vivant depuis notre monde intérieur, en changeant radicalement notre manière d’agir, la qualité de nos actes et de notre engagement (rencontre Mars Pluton). L’entrée de Saturne en Verseau dans le même temps nous parle de restrictions et d’ajustements face à nos libertés individuelles et collectives (qu’est-ce que la liberté ?) de tous ordres, et nous interroge sur notre aptitude à rester fidèle à nous-même compte tenu des exigences du monde. Il nous a invités à trouver la juste mesure entre la nécessité pressante de voir la structure de notre vie changer considérablement et celle tout aussi indispensable d’accepter la forme existante sans en vouloir une autre. Tout un défi.

Nous avons aussi été appelés (conjonction Jupiter Pluton) à changer radicalement notre façon de nous relier au monde, aux autres, à la société, à faire considérablement évoluer notre sens de la participation, notre sens de la communauté, et également notre vision, à réformer notre regard sur le monde, d’une manière qui dépasse totalement nos petits besoins individuels. Ce changement touche ce qui nous tient lieu de structure, ce sur quoi notre vie s’édifie et se construit et qui est remis en question. Cette étape critique atteint son apogée avec la nécessité de mettre le nez dans le guidon de la réalité pour la regarder en face. C’est un appel à la renaissance d’une nouvelle humanité nous invitant à un positionnement plus sain face à ce que nous présente le réel. Cette rencontre peut nous conduire au pire ou au meilleur (quand le dieu de l’Olympe et celui des Enfers se rencontrent, quand les projets idéaux rencontrent notre vérité la plus profonde, quand nos aspirations rencontrent nos doutes et nos blessures, quand ce qui veut vivre en nous rencontrent les résistances de ce qui doit prendre fin) en rendant « viral/e » justement le développement et l’urgence d’une telle transformation. Nous sommes acculés. A nous d’opérer ce changement sans tomber dans la peur et en ranimant la foi en la vie et alors en nous nulle besoin d’urgence, de contrôle ou d’en faire trop, mais de paix, de lâcher prise, et de juste être avec ce qui est.

Courant mai, Saturne, Jupiter, Pluton et Vénus sont en train d’amorcer ce que nous appelons une « rétrogration » (une apparente marche arrière dans le sens du zodiaque) et faire un retour sur leurs pas, ce qui signifie un retour sur soi, une révolte (dans le sens de faire volte-face vers soi, regarder au-dedans), sur le plan de ce qui structure nos vies, sur le plan de notre coopération avec le monde et du sens que nous donnons à notre place, à nos actions, sur ce qui a un besoin impérieux de changer en nous, dans la qualité de nos valeurs, de ce qui est important pour nous, de notre capacité à aimer plus pleinement, à apprécier autrement, à trouver de la joie différemment, à nous relier avec une autre qualité aux autres et à la vie et surtout à nous-même. Ceci va opérer pour une longue période, le temps de mettre au point, de vérifier et de reconsidérer tout ce qui vient de se passer, d’ajuster le tir, de préciser ce qui doit l’être, de tirer les conséquences de ce qui a été fait, ou pas fait, compris ou non, dans le relâchement de la pression pour certains, à travers la mise au point et l’intériorisation nécessaire pour d’autres.

Sur le plan collectif (je parle ici de nous, du collectif en général, de lien au vivant, à la nature, de notre manière de vivre dans ce monde, mais aussi des figures d’autorités, politiques, économiques etc….) nous allons être confrontés à des positionnements, des rectifications, des ajustements, des nécessités de tenir nos promesses (dites ou ressenties), de modifier ce qui doit l’être, de reconsidérer des décisions, d’en prendre d’autres peut-être si nécessaire, de prendre la responsabilités des choix effectués, d’assumer ce qui est en prenant l’option de nous y engager. Nous pouvons aussi être amené à accepter des choses que nous refusions, à refuser des choses que nous acceptions, de changer ce qui peut l’être depuis l’intérieur parce que nous nous sentons concernés, de prendre en charge les conséquences de ce qui a eu lieu ou a lieu dans notre existence, ou de rectifier le tir si cela est possible, et d’utiliser ce qui se présente pour avoir le courage de nous ajuster toujours plus à notre vérité.

La rencontre Jupiter Pluton va se refaire mais durant cette phase de « rétrogradation » de fin juin à début juillet, en nous invitant une fois de plus à la transformation en profondeur de notre capacité à nous sentir à notre place où nous sommes, à modifier radicalement  notre manière d’accéder à un épanouissement, moins dans une quête vers le monde mais bien plus dans un retour à nos profondeurs pour en libérer ce qui obstrue la lumière, et réanimer notre sens du lien humain (avec nous-mêmes d’abord et avec les autres) pour retrouver plus pleinement la joie des échanges.  Nous pourrons mieux comprendre que la réussite n’est pas forcément uniquement dans la « réalisation extérieure » en référence au monde (reconnaissance) mais qu’elle est aussi et en premier lieu « dans la Vie », c’est-à-dire dans le Vivant qui nous anime (joie), et que la première (le sentiment de réalisation) provient souvent de la seconde (la joie).

Puis Saturne qui avait avancé un peu sur son chemin retourne en juillet vers ses « camarades » et revient dans le signe du Capricorne. Il vient alors finaliser le travail de restructuration commencé en janvier 2018. Cela nous laisse envisager une rencontre puissante, avec une sorte d’obligation de retournement, de confrontation au sommet, de nécessité de se mettre d’accord et de préparer le terrain de quelque chose de neuf qui viendra peut-être ébranler ce qu’on croyait immuable et nous inviter fortement à nous verticaliser dans les domaines de nos vies qui le demandent.

La plupart de ces planètes reviendront en progression directe courant septembre, rendant possible un redémarrage sur la base de ce qui aura été appris, compris et intégré dans la période d’intégration.

Le retour des ces 3 grandes planètes entre début novembre et Noël 2020 nous prépare sûrement une concrétisation de toute cette phase de crise, avec la dernière rencontre exacte de Jupiter et Pluton le 13 novembre.

Je reviendrai dans quelques temps pour donner suite à cette petite présentation…

Si vous voulez en savoir plus et voir comment tout cela s’articule dans votre propre thème de naissance je me tiens à votre disposition pour un rendez-vous sur la lecture de votre thème en accord avec les grands mouvements planétaire du moment….

Pour plus d'infos cliquer ici !!

Astralement vôtre !